HelloWork – l’acteur digital de référence de l’emploi, du recrutement et de la formation en France – a diffusé sur l’ensemble de ses plateformes (RegionsJob, ParisJob, Cadreo, BDM/job) près de 815 000 offres d’emploi uniques en 2019. Ses 143 millions de visites et ses 17 millions de mises en relation annuelles candidats/recruteurs lui permettent de proposer un panorama complet des dynamiques de l’emploi en France.

Après un début d’année à +5% d’offres diffusées, la reprise de l’emploi s’est progressivement accélérée puisque le deuxième trimestre a enregistré une hausse de 13%, le troisième de 19% et enfin le 4ème trimestre de 34%, soit le plus dynamique depuis le 1er trimestre 2018.

  • Quelles régions portent la croissance ?
  • Quelle est la dynamique dans les grandes métropoles par rapport au reste de la France ?
  • Quelles fonctions bénéficient d’une plus forte demande de la part des recruteurs ?
  • Quelles est l’évolution des types de contrats proposés ? CDD ? CDI ?
  • Pourquoi une telle reprise ? Quelles perspectives ?

Voici un état des lieux complet de l’évolution du marché de l’emploi en 2019.

Un marché de l’emploi qui s’envole

Après plusieurs trimestres en faible croissance (6% au T3 2018 et 5% au T4 2018 et T1 2019) l’emploi est bien reparti en France puisqu’après une hausse de 13% au deuxième trimestre et de 19% au troisième, le dernier trimestre de 2019 voit la diffusion d’offres d’emploi s’intensifier avec +34% versus 2018.

L’Île-de-France, largement en tête des régions les plus dynamiques

L’Île-de-France reprend la tête des régions les plus dynamiques avec une évolution de +34% en 2019. La région PACA, en première position au premier semestre, prend quant à elle la seconde place avec une croissance de +30%. Suivent ensuite l’Occitanie (+22%), la Bretagne (+18%) et la Normandie (+16%). Enfin, le Grand Est ferme la marche avec +8% d’offres d’emploi diffusées en 2019.

L’Île-de-France est toujours la région qui recrute le plus

Assez peu d’évolution concernant le classement des régions par volumes d’offres puisque l’Île-de-France et l’Auvergne-Rhône-Alpes conservent les deux premières places du classement. Elles concentrent respectivement 19% et 16% du volume d’offres d’emploi diffusées en France. Les Pays de la Loire perdent la troisième place qu’ils occupaient au premier semestre au profit de la Nouvelle-Aquitaine.

Le Grand-Paris reprend la tête du classement

Confirmation de la bonne santé de l’emploi en Île-de-France, la Métropole du Grand Paris est en tête des métropoles les plus dynamiques avec +32%. Viennent ensuite la Métropole d’Aix-Marseille Provence (+28%) et Toulouse Métropole (+24%) qui gagnent 5 places dans le classement par rapport au classement annuel de 2018. La Métropole Européenne de Lille ferme la marche avec +5% d’offres d’emploi diffusées versus 2018.

 L’Ingénierie industrielle finit l’année en tête des fonctions les plus dynamiques

Alors que le BTP semblait vérifier l’adage « quand le BTP va tout va » tout au long de l’année, il a été détrôné sur la ligne d’arrivée par l’ingénierie industrielle (+32%). On trouve ensuite sur le podium des métiers les plus en croissance le BTP (+24%) et l’ingénierie études et développement informatique (+22%). Du côté des volumes d’offres, les fonctions commerciales sont en tête avec 15% du volume national, suivies par les fonctions production/maintenance et ingénierie industrielle.

Le CDI en forte hausse

Tous les types de contrat sont en hausse en 2019. Si le travail temporaire (+6%) et le CDD (+4%) sont en légère progression, le CDI bat des records avec +23% d’offres d’emploi sur l’ensemble de l’année.

Concernant les volumes, là encore le CDI a la plus grosse part avec 75% des offres diffusées (+4 points versus 2018). Viennent ensuite le travail temporaire (15%) et le CDD (10%).