Les plateformes RegionsJob et ParisJob en partenariat avec le cabinet Hays ont interrogé pour la première fois les actifs des plus grandes métropoles françaises sur leur perception de l’attractivité de leur lieu de vie. Au classement général, Lyon se hisse en tête, Paris se contente d’une neuvième place et la cité phocéenne ferme la marche, derrière Rouen. Lyon est plébiscitée sur la question des métropoles les plus recommandées (90,9% de ses habitants la recommanderaient à une personne cherchant à changer de région) alors que Paris ne fait pas l’unanimité avec à peine plus de 3 habitants sur 5 prêts à se porter caution.

 

Cette enquête, réalisée entre septembre et octobre 2018 auprès de 2 710 actifs, révèle que les lyonnais sont les plus enclins à considérer leur métropole comme attractive. Nantes suit, devant Toulouse. La capitale européenne Strasbourg est cinquième, juste derrière Rennes. Suivent Bordeaux, Grenoble, Montpellier puis Paris, seulement neuvième, que les habitants sont peu nombreux à déclarer attractive. Lille, Nice, Rouen et enfin Marseille ferment la marche.

Les plateformes RegionsJob/ParisJob et le cabinet international Hays ont également demandé aux répondants de noter différents aspects qui font l’attractivité d’une métropole : marché du travail, coût de la vie, qualité des infrastructures, loisirs, culture et environnement. Voici les résultats.

La façade Ouest est en haut du podium concernant la qualité de vie générale, avec Rennes en première position des métropoles les mieux notées par ses habitants, suivie par Bordeaux et Nantes.

Concernant la perception du marché du travail, c’est la métropole lyonnaise qui monte sur la première marche, devant Nantes et Paris. Rennes et Toulouse décrochent respectivement la quatrième et cinquième place. Un classement en phase avec le baromètre emploi du 1er semestre 2018 publié par RegionsJob qui place les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Pays de la Loire et Ile-de-France dans le top 5 des régions les plus dynamiques en termes de croissance du volume d’offres d’emploi.

Concernant le coût de la vie, les habitants de Toulouse, Lyon et Strasbourg sont les plus généreux dans la note accordée à leur ville.

Enfin, concernant les loisirs, l’offre culturelle et l’environnement, 3 métropoles font leur apparition sur le podium : Nice, suivie de Grenoble et de Montpellier. Nantes suit de près, devant la métropole bordelaise.

Dernier critère sur lequel nous les avons interrogés : la qualité des infrastructures. Là encore Lyon truste la 1ère place. Nantes lui emboite le pas, devant Strasbourg qui remporte la troisième place.

Logiquement, Lyon est la ville que les habitants sont le plus enclins à recommander à une personne cherchant à changer de région. Même constat pour Nantes, recommandée par 90,2% de ses habitants et deuxième de ce classement. Rennes, la capitale bretonne, est quant à elle troisième avec 89,5%. Étonnamment, Marseille, durement jugée au classement général (dernière place), arrive ici en neuvième position avec 70% de recommandations. A l’inverse, Paris, neuvième au général, chute dans ce classement avec une sévère place de douzième et seulement 61,6% des habitants disposés à recommander leur ville. Juste derrière, Nice, ferme la marche.