Le groupe HelloWork renforce plus que jamais son statut d’acteur français digital n°1 de l’emploi, du recrutement et de la formation en enregistrant 51 millions d’euros de commandes en 2020. HelloWork a ainsi doublé de taille en 5 ans, porté notamment par le dynamisme du marché de la formation et des solutions HRTech associés à de forts investissements technologiques ainsi qu’à une stratégie de croissance externe réussie.

Des activités historiques puissantes…

HelloWork en 2020, c’est 192 millions de visites cumulées, soit +24% par rapport à 2019. L’ensemble des services HelloWork a généré plus de 20 millions de mises en relation candidats-recruteurs et candidats-centres de formation/écoles en 2020 (+18% versus 2019), pour le compte de ses 11 000 clients (entreprises, cabinets de recrutement, entreprises de travail temporaire, écoles et centres de formation).

Ainsi, HelloWork a permis plus de 50 000 recrutements par mois grâce à ses plateformes emploi et plus de 500 000 personnes ont souhaité suivre une formation après l’utilisation des plateformes formation.

HelloWork réunit en moyenne entre 4 et 5 millions de visiteurs uniques sur ses différentes plateformes chaque mois et RegionsJob conforte bel et bien sa place de 1e site privé français de l’emploi avec 2,2 millions de visiteurs uniques mensuels en octobre 2020.(Source : Médiamétrie*)

… qui restent stable malgré la crise

Malgré la crise sanitaire et économique, HelloWork enregistre 51 millions d’euros de commandes, un niveau quasi-équivalent à celui de 2019 (51,6 millions d’euros). Sont à noter :

  • La forte croissance (+45%) de l’activité « EdTech » (Diplomeo, MaFormation) qui dépasse les 10 millions €. 500 000 personnes ont souhaité suivre une formation après utilisation de ses services.
  • L’activité « HRTech », a séduit 400 clients grands comptes et collectivités et pèse désormais 4 millions € (en croissance de 15 %) avec 3 millions de candidats qui ont utilisé les solutions en 2020 dont :
    • SmartForum, la plateforme qui équipe désormais plus de 100 collectivités et les accompagne dans leur stratégie d’attractivité territoriale et d’emploi local
    • La poursuite de la croissance de CV Catcher/Site carrière et Mobilité, solution d’analyse et matching de CV en temps réel. Elle permet aux candidats de postuler aux offres en adéquation avec leurs compétences et aux entreprises de déployer une solution de mobilité interne ;
    • Le décollage de la technologie Holeest, solution de recrutement programmatique ;
    • Le renforcement des activités Talent Detection et Talent Plug.
  • L’activité « Emploi », qui a rencontré une baisse de 10 % concentrée sur le Q2, enregistre quant à elle 37 millions € (avec une croissance notable de 5 % sur le S2).

HelloWork compte aujourd’hui 325 collaborateurs (iso 2019) dont 120 profils tech et 140 profils commerciaux et prévoit de recruter 40 collaborateurs en 2021 afin de soutenir ses ambitions.

François Leverger – directeur général, et Jérôme Armbruster – président © David Ferrière

 

« L’année 2020 a été la plus compliquée à gérer mais c’est aussi l’année dont nous sommes le plus fier : l’équipe a su réagir et a répondu présent en permanence pour s’adapter au nouveau contexte. Le mix dans nos activités valide la stratégie de diversification de HelloWork initiée il y a dix ans. » déclare Jérôme Armbruster, président du groupe HelloWork.

Une année complexe… et riche !

Cette année encore, HelloWork a accéléré sa diversification via une opération de croissance externe. En mai, la société a ainsi racheté l’activité tagEmploi, qui développe des applications web et mobiles dédiées aux collectivités territoriales. tagEmploi a été fusionnée à l’activité collectivités de Jobijoba (filiale depuis juillet 2018), sous la nouvelle identité SmartForum, devenant ainsi le leader des solutions digitales emploi et attractivité pour les collectivités territoriales, salons et forums en France (Ville de Paris, Rennes Métropole, Région Nouvelle Aquitaine …).

Dans la foulée, HelloWork a lancé avec succès RegionsJob Intérim, la plateforme dédiée à l’emploi intérimaire couvrant tous les secteurs d’activité (santé, industrie, BTP, transport/logistique …), pour répondre aux usages et besoins spécifiques de ce marché. Plus de 1,5 millions d’offres ont été diffusées sur la plateforme au cours de l’année.

En novembre, HelloWork a lancé HelloCV, un service de création de CV en ligne gratuit, pour aider les candidats dans leur recherche d’emploi et faciliter leur mobilité professionnelle.

Face à la nécessité de permettre aux jeunes de se former par la voie de l’apprentissage, MaFormation et le BDM se sont mobilisés en organisant cet été l’opération « Vite, un Alternant ! » visant à mettre en relation 10 000 alternants avec des entreprises en recherche.

Enfin, HelloWork s’est associé en avril à la démarche « Mobilisation Emploi », la plateforme créée par le gouvernement et Pôle Emploi afin de permettre de pourvoir le plus rapidement possible les postes des secteurs prioritaires.

« Nous souhaitons accélérer davantage sur la EdTech en misant sur une croissance de 20 % sur l’année. Sur le volet Emploi, cela dépendra en partie de la rapidité de la reprise économique en 2021. Sur la partie HRTech, nous avons beaucoup investi ces dernières années et cela va continuer. Nous comptons sur une croissance à deux chiffres en 2021. » précise Jérôme Armbruster, président du groupe HelloWork. 

« Nous sortons renforcés de cette année 2020 avec des capacités d’investissements intactes, des équipes ultra-mobilisées et des résultats positifs. Concernant nos activités emploi, nous allons proposer prochainement à nos clients qui le souhaitent de mixer le meilleur de nos technologies sur le programmatique (via Holeest) avec le meilleur de nos inventaires. Ce qui aboutira au lancement d’une nouvelle offre basée sur un modèle 100 % à la performance. Nous consolidons notre statut de leader digital français de la recherche d’emploi et de la formation face aux acteurs internationaux qui sont des poids lourds et nous resterons offensifs dans les années qui viennent », complète François Leverger, directeur général de HelloWork.

 

*https://www.mediametrie.fr/fr/audience-internet-global-en-france-en-octobre-2020