Quelle perception les actifs des plus grandes métropoles françaises ont-ils de leur lieu de vie ? Le jugent-ils attractif ? Pour la deuxième année consécutive, les plateformes RegionsJob et ParisJob (éditées par HelloWork), en partenariat avec le cabinet Hays (leader mondial du recrutement spécialisé) ont réalisé une enquête pour en savoir plus. Qualité de vie en général, dynamisme économique, coût de la vie, qualité de la vie culturelle ou encore des infrastructures : quelles villes prennent le haut du classement en 2019 ?

Après une première édition qui a vu Lyon sacrée en 2018, Rennes, 4ème il y a un an, prend la première place du classement 2019. La métropole bretonne est suivie de Nantes et de Lyon au classement général. Paris passe de la 9ème à la 14ème place, quand la cité phocéenne ferme à nouveau la marche, derrière Rouen. Rennes est également en tête des métropoles les plus recommandées par ses habitants à une personne cherchant à changer de région (89%), alors que Paris ne fait pas l’unanimité avec moins d’un habitant sur deux qui la recommanderait.

Cette enquête, réalisée entre septembre et octobre 2019 auprès de 2 913 actifs, révèle un top 5 des métropoles les plus attractives identique à celui de 2018, mais avec des positions différentes. Rennes monte sur la 1ère marche du podium (4ème en 2018). Nantes suit devant Lyon (1ère en 2018), Toulouse est 5ème (3ème en 2018), juste derrière la très européenne Strasbourg.

Viennent ensuite Tours, Bordeaux, Nice puis Montpellier, que les habitants sont moins nombreux à déclarer attractives. Grenoble, Nancy, Rouen et enfin Marseille ferment la marche.

Détails des résultats ci-dessous :

Les métropoles de taille moyenne sont en haut du podium en termes de qualité de vie générale, avec Rennes en première position des métropoles les mieux notées par ses habitants, suivie par Tours et Strasbourg (deux métropoles qui n’étaient pas présentes dans ce Top 5 en 2018).

Concernant la perception du marché du travail, Rennes est également sur la première marche du podium (alors qu’elle était 4ème en 2018), devant Nantes et Lyon. Paris se retrouve à la 4ème place et Toulouse décroche la 5ème place. Un podium en phase avec le baromètre emploi du 1er semestre 2019 publié par RegionsJob, qui place les régions Bretagne, Pays de la Loire, Île-de-France et Occitanie dans le Top 5 des régions les plus dynamiques en termes de croissance du volume d’offres d’emploi.

Même tendance en matière de dynamisme économique, peu de surprise par rapport au classement du marché du travail, avec un Top 5 similaire. Seules les places varient avec Nantes en première position, suivie de Rennes, Lyon, Toulouse et Paris.

Sur la question du coût de la vie, les habitants d’Orléans, de Strasbourg et de Rennes sont les plus satisfaits. Metz suit de près, devant la métropole toulousaine.

Sur la question de la qualité des loisirs, de la culture et de l’environnement, Nantes est 1ère (alors qu’elle n’était que 4ème en 2018), devant Nice, Montpellier et Bordeaux (qui figuraient déjà toutes les trois sur le podium en 2018), puis Rennes, qui intègre cette année ce top 5.

Dernier critère étudié : la qualité des infrastructures. Dans ce classement, Tours, absent du top 5 en 2018, fait son entrée directement à la 1ère place. Viennent ensuite Strasbourg et Rennes, qui gagnent chacune une place par rapport à l’édition précédente.

Première du classement général, Rennes est également la ville la plus recommandée par ses habitants à une personne cherchant à changer de région (89%). Même constat pour Lyon, recommandée par 81% de ses habitants et 2ème de ce classement. Strasbourg est quant à elle 3ème avec 80%. Étonnamment, Nantes, pourtant 2ème du classement général, arrive ici en 6ème position avec 74% d’actifs prêts à recommander leur métropole. Marseille, dernière au général, demeure en bas de ce classement à la 16ème place, avec seulement 51% des habitants disposés à recommander leur ville. A la toute fin, Paris, ferme la marche.

Les Rennais sont également les plus nombreux (47%) à considérer que l’image de leur ville s’est améliorée au cours des 12 derniers mois. On trouve ensuite Nice avec 45% d’opinion positive, puis Orléans 3ème du podium avec 36%. Bordeaux et Strasbourg  viennent compléter le top 5, avec chacune 34%.

A l’inverse, Grenoble est la ville dont les habitants trouvent que l’image a le plus régressé (52%), suivie de Paris avec 45%. Pourtant deuxième du classement général, Nantes est à la 3ème place des villes pour laquelle les habitants notent une image qui a régressé (44%).