Le marché de l’emploi des cadres et des dirigeants peut parfois apparaître comme particulièrement secret. cadreo, service mobile et web dédié exclusivement à la carrière des cadres dirigeants et des cadres expérimentés (filiale du groupe RegionsJob), a enquêté afin de découvrir comment les cadres gèrent leur carrière.

18 novembre 2014. Le marché de l’emploi des cadres et des dirigeants peut parfois apparaître comme particulièrement secret. cadreo, service mobile et web dédié exclusivement à la carrière des cadres dirigeants et des cadres expérimentés (filiale du groupe RegionsJob), a enquêté afin de découvrir comment les cadres gèrent leur carrière. On les découvre en veille permanente, beaucoup chassés… et bien informés sur les rémunérations pratiquées.

Les cadres sont connectés

La tradition voudrait que le réseau des anciens d’écoles soit le meilleur moyen pour les cadres et hauts profils de trouver une nouvelle opportunité professionnelle. Pourtant aujourd’hui, ils se tournent quasiment tous vers Internet en priorité : 98% des cadres plébiscitent le jobboard comme premier outil de recherche d’emploi. Le réseau personnel arrive en deuxième avec 73% des personnes interrogées pour l’étude cadreo, devant le cabinet de recrutement (72%).


Les chasseurs de tête sollicitent les cadres 1 à 3 fois par an

Si 82% des cadres ont déjà été contactés par un cabinet de recrutement, la fréquence est particulièrement marquante : une majorité de cadres se fait chasser en moyenne 1 à 3 fois par an. Mais plus précisément, les femmes sont moins souvent sollicitées. Un tiers des hommes ayant déjà été chassés dénombre plus de 5 contacts dans l’année, tandis que la moitié des femmes chassées (54%) a reçu un maximum de 2 propositions.

Les cadres sont en veille permanente

Les profils cadres et dirigeants sont très sollicités par le marché ; ils sont aussi beaucoup plus à l’écoute. La veille sur les niveaux de rémunération est une dimension non négligeable pour 74% des cadres qui se renseignent sur les salaires pratiqués dans leur fonction. Les femmes sont particulièrement attentives aux salaires pratiqués, davantage que les hommes : elles sont 79% à se renseigner sur les salaires proposés à postes équivalents, contre 72% des hommes.

Les cadres s’estiment bien payés

Dans un contexte économique tendu, l’enquête de cadreo montre une satisfaction des cadres sur leur niveau de rémunération (pour 58% des répondants).

Alors pourquoi sont-ils autant en veille ? Les principaux facteurs qui rendent une offre d’emploi attirante, sont le descriptif du poste, les missions proposées, la localisation de l’entreprise et l’intitulé du poste.  Le salaire et les avantages n’arrivent qu’en 5ème place.

Sans surprise, les femmes s’estiment un peu moins bien payées que les hommes (56% contre 59% des hommes satisfaits). Ce sentiment peut s’expliquer facilement par les différences de salaires liées au sexe.

Enquête effectuée en ligne auprès des candidats inscrits sur les sites cadreo et RegionsJob, auprès de 636 cadres français actuellement en poste ou en recherche d’emploi.

Pour consulter l’étude complète : cliquez ici