HelloWork, le premier acteur digital français de l’emploi, du recrutement et de la formation (qui édite les plateformes RegionsJob, ParisJob, Cadreo,..) a diffusé plus de 1 753 000 offres d’emploi au 1er semestre 2021. Ses 5 millions de Visiteurs Uniques* chaque mois lui permettent de proposer un panorama complet des dynamiques de l’emploi en France.

 

  • Quelles régions recrutent le plus ?

  • Quelle est la dynamique des grandes métropoles ?

  • Quelles fonctions sont les plus recherchées par les recruteurs ?

  • Quels sont les secteurs les plus porteurs ?

Voici un état des lieux de l’évolution du marché de l’emploi en 2021.

Un marché de l’emploi très dynamique sur le 2ème trimestre

 

Le second trimestre a vu une progression de 23 % du volume d’offres d’emploi proposé par rapport au premier en lien avec les différentes étapes du déconfinement et de la reprise économique : (786 000 au T1 et 967 00 au T2).

L’Auvergne-Rhône Alpes et l’Île-de-France en tête des régions qui recrutent le plus

L’emploi conserve la dynamique du premier trimestre 2021. L’Auvergne-Rhône-Alpes reste ainsi à la 1ère place du classement des régions qui recrutent le plus en CDI et CDD au second trimestre et représente 18% des 317 436 offres publiées. Après un premier trimestre en décroissance, l’Île-de-France n’en demeure pas moins l’une des régions proposant le plus d’offres d’emploi CDI/CDD et se positionne à la seconde place, avec 17% du volume national.

La Nouvelle Aquitaine et les Pays de la Loire occupent respectivement la 3ème et 4ème place avec 10% du volume national.

Le Centre-Val de Loire, la Normandie et la Bourgogne-Franche-Comté, en revanche, ne représentent que 4% du volume d’offres d’emploi proposé au 2ème trimestre 2021 chacune, comme c’était déjà le cas au premier trimestre.

L’Auvergne-Rhône-Alpes, 1ère région du recrutement en intérim

Sur les 649 212 offres en intérim analysées, l’Auvergne-Rhône-Alpes occupe également la 1ère place du classement des régions qui recrutent le plus en intérim (15%). Les Pays de la Loire et la Nouvelle Aquitaine prennent respectivement la 2ème et 3ème place avec 11% du volume national. La Bourgogne-Franche-Comté et le Centre-Val de Loire sont celles qui proposent le moins d’offres de travail temporaire (5%). La 8ème place de l’Île-de-France traduit quant à elle l’impact des contraintes sanitaires et des fermetures d’établissements qui ont fortement pesées sur la région francilienne notamment sur les secteurs du tourisme et de la culture.

Le Grand Paris en tête des métropoles qui recrutent le plus

La Métropole du Grand Paris et la Métropole de Lyon pèsent à elles deux près de la moitié des offres en CDI /CDD à pourvoir dans ce Top 10 des métropoles (46%) ; et leur place dans le classement restent inchangée par rapport au 1er trimestre. Nantes Métropole complète ensuite le podium avec 10% du volume d’offres en CDI /CDD et ce, y compris en intérim.

Les Métropoles d’Aix-Marseille et Bordeaux Métropole occupent ensuite respectivement la 4ème et 5ème place. Montpellier Méditerranée Métropole ne pèse que pour 3% des offres en CDI /CDD et intérim à pourvoir en France.

 Les villes moyennes poursuivent leur lancée

Les 10 plus grandes métropoles concentrent 34% des offres en CDI/CDD au 2ème trimestre 2021, contre 36% en 2020. Depuis six mois, nous observons une baisse de l’influence des métropoles sur les emplois au profit des ville moyennes (Cholet, Angers, Vannes…). De la même façon, le top 10 des métropoles concentraient 24% des offres en intérim en 2020 et n’en concentrent plus que 19% au 2ème trimestre 2021.

Les fonctions commerciales toujours très demandées

 

Le classement des postes les plus dynamiques est composé des fonctions commerciales (16% du volume des offres mises en ligne en CDI/CDD et a pris une place par rapport au 1er trimestre 2021), suivies des métiers de la Production et de la Maintenance industrielle (15%) et des techniciens en ingénierie industrielle (13%). Ces trois métiers représentent à eux seuls près de la moitié (44%) des offres en CDI/CDD à pourvoir.

A noter, les métiers de la logistique et du Transport et les postes en développement informatique montent de 2 places dans le classement au second trimestre. En revanche, ceux du BTP et de la construction en perdent 4.

Le BTP et la construction, métiers les plus populaires en intérim

En revanche, les métiers du BTP et de la construction sont très demandés (26%) en intérim. Il en est de même pour la Production et la Maintenance industrielle (24%) et les métiers de la logistique et du transport (23%). Ces trois domaines représentent à eux seuls près de trois quarts (73%) des offres en intérim diffusées au 2ème trimestre.

« Nous constatons une reprise forte de l’emploi avec plus de 1 753 000 offres d’emploi mises en ligne au premier semestre 2021. L’Île-de-France n’a pas retrouvé son niveau d’avant crise, traduisant l’ampleur de l’impact de la pandémie sur les emplois en région francilienne ; les métiers du BTP, de la logistique et du transport ainsi que de la production industrielle recrutent toujours aussi fortement. Nous sommes confiants pour les prochains mois grâce aux perspectives de sortie de la crise sanitaire et aux diverses mesures de soutien à l’économie associés à un rebond de la consommation et de l’investissement des entreprises.» observe David Beaurepaire, Directeur Délégué de Hellowork.

 

 

* Analyse basée sur 317 436 offres en CDI/CDD/Alternance diffusées du 01/04/2021 au 31/06/2021
Méthodologie : Analyse basée sur 1 753 163 offres d’emploi diffusées du 01/01/2021 au 31/06/2021 (dont 595 367 en CDI/CDD/Alternance et 1 157 796 en intérim).
*(Médiametrie//NetRatings – Mesure Internet Global).