La société HelloWork (anciennement groupe RegionsJob), acteur de référence sur le marché de l’emploi, du recrutement et de la formation sur internet en France a diffusé sur l’ensemble de ses plateformes (RegionsJob, ParisJob, Cadreo, BDM/job) près de 770 000 offres d’emploi en 2018.

Les 110 millions de visites et les 14 millions de mises en relation candidats-recruteurs et candidats-centres de formation l’an passé lui permettent de proposer un panorama complet des dynamiques de l’emploi en France. En 2018, le marché a été à la fois actif et irrégulier, avec un premier semestre très dynamique et une augmentation de 32% du volume d’offres d’emploi diffusées suivi d’un ralentissement de sa croissance sur la seconde période.

  • Quelles régions et métropoles ont été les plus dynamiques ?
  • Quelles fonctions sont les plus recherchées ?
  • Quels contrats sont les plus demandés ?

Voici un état des lieux complet de l’évolution du marché de l’emploi en 2018.

 

Nouvelle-Aquitaine, région la plus dynamique

La région Nouvelle-Aquitaine est en tête du classement national avec une évolution de +31%. L’Auvergne-Rhône-Alpes et la Bourgogne-Franche-Comté prennent quant à elles la 2nde place ex-aequo avec une croissance de +23%, laissant la 4ème place à la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, qui connaît elle aussi une belle évolution (+22%). L’Île-de-France, qui était en tête en 2017, se retrouve reléguée à la 5ème place du classement (+21%).

 

L’Île de France région le plus pourvoyeuse d’emploi

Si l’Île-de-France n’est pas la région à la plus forte croissance, elle n’en demeure pas moins celle cumulant le plus d’offres d’emploi proposées en 2018 (20% du volume national). L’Auvergne-Rhône-Alpes, qui avait déjà connu un excellent troisième trimestre, reste à la 2nde place du classement. C’est la Nouvelle-Aquitaine qui réalise la plus grande progression et brigue la 3ème place. Une attractivité qui peut s’expliquer en partie en 2018 par la nouvelle LGV Paris – Bordeaux.

 

Bordeaux Métropole plus dynamique que le Grand-Paris

Bordeaux Métropole connaît la meilleure croissance avec +34% en 2018, devant la Métropole du Grand Paris et ses +30%. Strasbourg accuse le coup et passe de la 3ème place (+44% de croissance en 2017) à la 7ème place (+16%) en 2018. Lyon perd également pied et cède sa 6ème place (+38% en 2017) à la métropole de Rennes (+18% en 2018). La Métropole d’Aix-Marseille-Provence de son côté tire son épingle du jeu et monte de la 8ème place (+33%) en 2017 à la 3ème place (+27%) en 2018 mais garde Grenoble sur ses talons (4ème place avec +25%).

 

L’ingénierie industrielle en tête des fonctions porteuses

Le top 3 des fonctions les plus dynamiques est complètement renouvelé par rapport à 2017. Les métiers du BTP/construction, logistique/transport, bureau d’études/R&D sont repoussés dans le classement, alors qu’ils constituaient le trio de tête en 2017. Ils font place à l’ingénierie, qui a eu le vent en poupe en 2018 ! Du côté de l’ingénierie industrielle, première du classement, on observe une croissance de +31%, proche de celle de l’ingénierie études et développement informatique et ses +30%. Sur le podium également cette année, les métiers de la Comptabilité / Gestion / Finance / Audit qui briguent la 3ème place avec +27% sur l’année 2018.

 

Dynamiques par types de contrats

2018 a été propice à la création de CDI avec une évolution de +31%. Ces contrats pérennes représentent 71% de l’ensemble des contrats proposés ! Le travail temporaire a constitué 17% des offres d’emploi publiées mais perd de la vitesse (-4%) face aux CDD qui ont connu une croissance de 10%, et dont la proportion reste stable.