HelloWork – l’acteur digital de référence de l’emploi, du recrutement et de la formation en France – a analysé le volume et les évolutions des diffusions d’offres d’emploi en contrat CDI, CDD et intérim par les recruteurs en France (entreprises ou intermédiaires du recrutement) sur ses plateformes RegionsJob & ParisJob sur les 8 premiers mois de 2020.

Objectif : mesurer les dynamiques de reprise économique suite à la crise sanitaire et évaluer la tendance qui se dessine en cette rentrée. Une lecture semaine par semaine sur les 471 000 offres d’emploi en CDI, CDD et intérim diffusées depuis le 1er janvier 2020 et un comparatif avec la même période en 2019.

Juillet : une dynamique plus soutenue qu’en début d’année

La crise sanitaire et le début du confinement ont engendré une baisse nette de la dynamique des mises en ligne d’offres d’emploi en France. Jusqu’à -53% d’offres d’emploi en moins en plein confinement en avril. Depuis le 11 mai, les recruteurs diffusent de nouveau leurs offres d’emploi pour revenir à des niveaux comparables, voire au-dessus de ceux observés en début d’année 2020.

Le début du déconfinement marque une certaine reprise

Depuis le déconfinement, le volume de mises en ligne remonte petit à petit, jusqu’à dépasser fin juin son niveau d’avant-crise (109 en semaine 25 vs 100 en semaine 2 début 2020) avant de constater une très sensible baisse courant août en comparaison du début d’année 2020, mais plus que les niveaux observés en 2019.

« La reprise des recrutements s’est confirmée tout au long des mois de juin et juillet avec un léger ralentissement en août lié à la saisonnalité. Cette reprise des recrutements est notamment forte sur les contrats en intérim à partir de début juin, liée au redémarrage des chantiers et des besoins saisonniers, sans pour autant permettre de revenir à un niveau d’Équivalent Temps Plein de la période avant crise sanitaire. La reprise des recrutements en CDD a accéléré au fur et à mesure du déconfinement dans la perspective de la réouverture des établissements dans le secteur de la restauration et du tourisme. Les volumes de recrutement en CDI sont revenus sur les mêmes volumes que ceux observés sur fin juin 2019. L’interrogation reste cependant sur cette reprise : au-delà du « rebond technique » après la chute liée au confinement et d’un été en forme de rattrapage, cette reprise va-t-elle se poursuivre en « V » ou en racine carrée. Les prochaines semaines seront déterminantes » déclare David Beaurepaire, Directeur délégué de HelloWork.

Depuis l’été, des niveaux de recrutement comparables à l’an dernier

Tous contrats confondus, les volumes d’offres d’emploi sont, depuis mi-juin, plus élevés que ceux constatés en juin, juillet et août 2019.