Depuis deux ans, la start-up Staffman permet aux ESN (Entreprises de Services du Numérique) de trouver des ingénieurs “pour lundi”. Cette plateforme web collaborative recense les candidats, les freelances et les ingénieurs en poste mais disponibles pour les mettre à disposition des sociétés en recherche urgente de profils. Forte de 500 entreprises utilisatrices et de 10 000 ingénieurs référencés, la plateforme a attiré l’attention de HelloWork – acteur majeur de l’emploi, du recrutement et de la formation sur Internet en France – qui vient d’entrer au capital de la start-up. Cette levée de fonds va permettre à Staffman de structurer et d’accélérer son développement.

Staffman, une solution collaborative et immédiate

La pénurie de talents, appelée « talent crunch », est actuellement à son apogée dans le secteur du numérique en France. Il manque ainsi près de 10 000 ingénieurs par an, tandis que 5 à 15% des salariés en ESN (source Syntec) sont paradoxalement en inter-contrat, et donc disponibles. Pour y remédier, Staffman a développé une plateforme collaborative qui séduit par son immédiateté. Elle permet aux entreprises de partager leurs compétences, mais aussi d’accéder aux meilleurs freelances disponibles. Concrètement, la plateforme se charge de la mise en relation avec l’entreprise en recherche d’un profil et les entreprises négocient ensuite entre elles le contrat de sous-traitance.

Une solution qui a fait ses preuves et séduit le groupe HelloWork

Staffman, qui a multiplié par 10 son chiffre d’affaires en 2018, a déjà convaincu plus de 500 entreprises utilisatrices dont de grands groupes du secteur comme SOPRA-STERIA, CGI, SII ou encore AKKA. Ces entreprises ont généré en 2018 un chiffre d’affaires de 15 millions d’euros grâce à Staffman. 10 000 ingénieurs sont par ailleurs référencés aujourd’hui sur la plateforme et 2 000 sont « disponibles pour lundi ». Afin de poursuivre son développement en France et expérimenter sa solution dans d’autres pays de la zone européenne, Staffman avait besoin du soutien d’investisseurs. HelloWork, éditeur des plateformes et solutions RH Cadreo, BDM,  Parisjob, RegionsJob, CVcatcher ou encore Talentdetection, en phase avec sa stratégie d’investissement et de croissance externe de 30 millions d’euros sur 3 ans, est entré au capital de l’entreprise Staffman qui consolide ainsi une première levée de fonds de 600 000 euros survenue fin décembre.

« Nous pensons que Staffman a le meilleur positionnement pour répondre aux enjeux de staffing immédiat des ESN. L’intégration des freelances et des compétences disponibles en sous-traitance dans la plateforme est un vrai plus. HelloWork, qui s’attache à aider tous les types d’entreprises à recruter d’une manière plus efficace, possède une bonne connaissance de ce secteur et du modèle SaaS, et nous pensons pouvoir accompagner les dirigeants de Staffman dans leurs réflexions et leur développement », explique Jérôme Armbruster, Président de HelloWork.

« Nous sommes ravis d’accueillir HelloWork dans notre actionnariat. Il y a une logique industrielle à ce rapprochement et une complémentarité évidente avec une offre de staffing 360° (freelances, sous-traitance et candidats) qui correspond à l’évolution du marché du recrutement en France », ajoute Bastien Vialade, Président de Staffman. Sur le plan des recrutements, Staffman, qui compte aujourd’hui 5 collaborateurs, prévoit 10 embauches supplémentaires en CDI en 2019. Les profils recherchés sont des business developers, des profils marketing et des développeurs.