En cette période de contestation et de mobilisation citoyenne sans précédent contre la hausse du prix des carburants, RegionsJob/ParisJob (plateformes éditées par HelloWork, le n°2 de l’emploi, du recrutement et de la formation sur Internet en France), ont interrogé les français actifs en poste et en recherche d’emploi via l’institut Yougov. Objectif : connaitre l’impact de cette augmentation sur leur quotidien et leurs aspirations professionnelles. Voici les résultats :

  • 79% des français en poste ont vu leur budget transport augmenter pour se rendre sur leur lieu de travail lors des 12 derniers mois
  • Face à constat seulement 16% des sondés ont changé de moyen de transport pour aller travailler
  • Seuls 8% estiment que leur employeur a pris des mesures pour faciliter le trajet domicile/travail
  • 27% déclarent qu’ils pourraient changer d’emploi pour travailler plus près de chez eux
  • Parallèlement, 81% des français en recherche d’emploi pourraient être découragés de postuler à une offre loin de chez eux en raison de la hausse du prix des carburants

Alors que la hausse du prix des carburants est un sujet d’inquiétude pour de nombreux français, RegionsJob/ParisJob a cherché à savoir si cela pouvait avoir un réel impact sur le quotidien et les aspirations des actifs en poste et en recherche d’emploi.

Premier constat, les français en poste sont 79% à avoir vu leur budget transport augmenter pour se rendre sur leur lieu de travail lors des 12 derniers mois. Ils sont même 24% à juger qu’il a « fortement augmenté ». Sur le panel vivant en région parisienne, ils sont 90% à estimer qu’il a augmenté.

Face à ce constat, seules 16% des personnes en poste interrogées ont changé de moyen de transport pour aller travailler. Entre 18 et 24 ans, ils sont 30%.

Du côté des employeurs, selon la perception des salariés, peu ont pris des mesures pour aider leurs collaborateurs. Le panel d’individus en poste estime que seuls 8% d’entre eux ont mis en place des initiatives pour les soutenir et compenser cette hausse (primes, télétravail, participation à l’achat d’un vélo, incitation au covoiturage, etc). Le constat varie sensiblement sur le panel vivant en région parisienne avec 10% et celui des 18-24 ans avec 22%.

L’augmentation du prix des carburants a des conséquences directes sur la recherche d’emploi. En effet, 81% des interrogés en recherche d’emploi pourraient être découragés de postuler à une offre si elle est loin de chez eux. Ils sont même 58% à dire qu’ils ne postuleraient « certainement pas ».

Parallèlement, plus d’un quart des sondés en poste (27%) pourraient changer d’emploi pour travailler plus près de chez eux (11% déclarent qu’ils pourraient changer « très certainement » d’emploi pour se rapprocher de chez eux).

Les 25-34 ans en poste répondent quant à eux qu’ils pourraient changer à 34%. Plus tranchés encore, 44% des 18-24 ans déclarent la même chose que leurs aînés.

Méthodologie :

L’enquête a été réalisée sur 1002 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans et plus. Le sondage a été effectué en ligne, sur le panel propriétaire YouGov France du 8 au 9 novembre 2018.